Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 16:02

Hirondelle faisant son nidJe me souviens... dans le garage de mon grand-père, accolés aux poutres : des nids d'hirondelles et des gazouillements qui m'enchantaient... Ne dit-on pas qu'une hirondelle fait le printemps ? L'été, en volant plus ou moins haut, elles nous indiquent le beau temps. En automne, en se regroupant sur les fils, elles nous disent que l'hiver est proche...
Commenter, réagir   Envoyer cette page à un ami   Imprimer

Une grande migratrice

Pendant l'hiver, l'hirondelle s'en retourne en Afrique et parcourt plus de 10 000 km. Elle ne revient en France que lorsque les températures remontent : c'est à partir de 10 °C qu'elle peut trouver des insectes à manger. Si vous lui ouvrez vos greniers, granges...elle reviendra souvent, d'année en année !

Oiseau populaire, mais menacé

Elle fait partie des oiseaux les plus connus en France. Elles nous comblent par leurs vols rapides et piqués, par leurs gazouillements, leur grâce, par le fait de pouvoir observer facilement les petits dans les nids. Quel enfant ne s'en émerveille pas ?

Malheureusement, les populations d'hirondelles rustiques et de fenêtre diminuent de façon trop importante. D'après le STOC-EPS: de 1989 à 2001, il y eut une chute des effectifs de l'ordre de 40 %.

La cause première est la destruction de leurs nids par crainte de leurs déjections, car elles apprécient les encoignures de porte, les dessous de balcon, les rebords de fenêtre, les vieilles poutres...  Ceci est surtout vrai dans les zones urbaines, « à la campagne » elles sont un peu plus acceptées.

Pour éviter ces désagréments, il suffit de mettre une planche de bois sous le nid ou tout simplement du papier journal par terre, toujours sous le nid !

Détruire un nid d'hirondelle est illégal et il est passible d'une amende de 9000 euros et/ou d'une peine d'emprisonnement d'une durée de 6 mois. Eh oui, les hirondelles sont protégées et la destruction ou l'enlèvement des œufs ou des nids est donc interdit. Si vous êtes témoin de ce type d'infraction, il faut prévenir l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), la police ou la gendarmerie nationale, qui se trouvent être les seuls à pouvoir agir.

Partager cet article

Repost 0
Published by mélanie dupuis - dans Publications
commenter cet article

commentaires